Lutte contre la tuberculose et les maladies respiratoires

COMMUNIQUE DE PRESSE Journée mondiale de lutte contre la tuberculose – 24 mars 2019 « Il est temps! » Comme chaque année, le 24 mars, nous célébrons…

En savoir plus

Article Luxemburger Wort 25 juin 2018

En savoir plus

Collecte en faveur de la Ligue médico-sociale du 18 juin au 2 juillet 2018 Vente de la Fleur PRINCE JEAN 2018, 86ème édition, à l’occasion de la Fête…

En savoir plus

Journée mondiale sans tabac du 31 mai 2018 « Tabac et Cardiopathies » Le 31 mai est traditionnellement la date de la « journée mondiale sans tabac »…

En savoir plus

Rapport d'activité 2017 - publié le 20 avril 2018 Chiffres Cles 2017

En savoir plus

COMMUNIQUE DE PRESSE Journée mondiale de lutte contre la tuberculose – 24 mars 2018 « Avis de recherche : Chefs de file pour un monde exempt de…

En savoir plus

Communiqué de presse à l’occasion du Salon de l’Automobile 2018 ! En route… … vers la banqueroute? Tous les ans, bon nombre de nos concitoyens…

En savoir plus

Radio100,7/emissiounen: 29. Nov 2017 - 08:59 "Iwwerschëldung féiert zu Aarmut, an Aarmut zu Iwwerschëldung"

En savoir plus

La Ligue luxembourgeoise de Prévention et d'Action médico-sociales tient à souligner son rôle engagé dans la lutte contre la Tuberculose, mission qui lui a été confiée conformément à l'art 1er de la loi du 19 mars 1910.

La tuberculose est une infection causée par le contact avec des gouttelettes contenant le bacille de la tuberculose, en suspension dans l'air. Comme le rhume ou la grippe, la tuberculose se transmet lors de contacts relativement fortuits bien que des contaminations répétées soient généralement nécessaires. Les personnes les plus exposées sont celles en contact étroit avec une personne atteinte (membres de la famille, amis, collègues de travail) ainsi que les personnes au contact de malades dans des locaux mal aérés.

Toute personne infectée par la tuberculose le restera probablement jusqu'à la fin de ses jours. Fort heureusement, la plupart des personnes infectées ne développent jamais la maladie. Le risque de développement de la tuberculose au cours de son existence est estimé à 5-10%.

Bien qu'il n'existe aucune certitude à cet égard, on estime entre 50 et 100 millions le nombre de personnes infectées par des formes de tuberculose résistantes à certains ou à tous les médicaments utilisés dans le traitement de la maladie. Ces personnes ne présentent pas plus de risques de développer la tuberculose que celles infectées par une forme courante de tuberculose.

Près de 5 millions de personnes infectées par la tuberculose sont aussi infectées par le virus HIV. Alors que ce nombre représente une faible proportion des cas de tuberculose, il représente un tiers des personnes infectées par le virus HIV. Le risque de développement de la tuberculose pour ces personnes est 25 fois plus élevé.

Les symptômes de la tuberculose sont les suivants :

  • toux (parfois accompagnée d'expectorations sanguinolentes),
  • grande fatigue,
  • suées nocturnes,
  • amaigrissement,
  • douleurs de poitrine.

En l'absence de traitement, plus de 50% des malades décèdent. Avec un traitement approprié, le taux de guérison atteint plus de 95%. Toutefois, les chances de guérison diminuent considérablement en cas d'infection par une forme de tuberculose chimiorésistante ou lorsque le malade vit dans un pays ne disposant pas d'un programme efficace de lutte contre la tuberculose.

Il existe 50% de risques qu'une personne atteinte de tuberculose en contamine d'autres si elle se trouve à leur contact 8 heures par jour au moins pendant 6 mois.
Un malade sous traitement cesse d'être contagieux au bout de 2 à 3 semaines.
Une personne non malade mais infectée par le germe de la tuberculose n'est pas contagieuse.

Les malades sous traitement peuvent continuer à manger, dormir et travailler avec d'autres personnes à condition de respecter certaines précautions. Après quelques semaines de traitement, les malades ne sont plus contagieux. Il est toutefois indispensable qu'ils continuent à prendre les médicaments prescrits.

La tuberculose est transmise par l'homme et non par les insectes, les transfusions sanguines ou l'eau. Plus précisément, elle est transmise par les malades non traités ou qui ne suivent pas le traitement qui leur a été prescrit pendant au moins six mois. Un cas de tuberculose non traité peut contaminer 10 à 14 personnes en un an. Disposer d'un traitement efficace est indispensable pour guérir les malades mais également pour éviter la propagation de l'infection.

La seule manière de prévenir la transmission du bacille est de détecter et guérir les patients contagieux. Les centres médico-sociaux de la Ligue proposent des tests tuberculiniques, et si besoin, des examens radiologiques qui permettent d'éviter la prolifération de la maladie et de soigner les patients déjà touchés.

Téléchargez dès à présent la brochure d'informations L'essentiel de la Tuberculose.